Rechercher
  • Fabien Saloux

Point marché


Sur les marchés financiers, la tendance reste haussière sur les dernières semaines. Nous avons assisté à un deuxième mois consécutif de forte hausse du S&P 500 qui bondit de plus de 11% depuis le 1er janvier 2021 pendant que le CAC 40 progresse de 15 %.


Si les marchés sont restés aussi bien orientés, c'est avant tout, car la vigueur de la reprise est bien plus importante qu'attendue aux Etats-Unis, poussant à la hausse les estimations de croissance, mais également, car les publications de résultats, ont une fois encore majoritairement été au-dessus des attentes du consensus. Si on ajoute l'accélération de la vaccination en Europe qui permet enfin, de donner un peu plus de visibilité quant au timing de la reprise, à défaut d'en connaître sa vigueur, ainsi que les annonces de plans à destination des infrastructures et des ménages américains, cela offre un marché qui bat de nombreux records.


Pour autant, tout n'est pas si simple et la volatilité, concept qui a presque disparu ces dernières semaines, pourrait bientôt faire son retour. En effet, les craintes de résurgences d'inflation sont de plus en plus nombreuses. Elles se manifestent dans la vigueur de la reprise et notamment via la pénurie de matériaux de base qui poussent fortement les prix des biens de consommation. Une hausse réelle et durable de l'inflation obligerait les banques centrales à un changement de discours quant à leur politique monétaire, ce qui pourrait freiner la course aux valorisations extrêmes.


Parmi les points à surveiller, il ne faut pas croire que la bataille mondiale contre l'épidémie soit déjà gagnée : il suffit de voir la propagation et les dégâts du virus dans des pays comme l'inde et le Brésil, deux contributeurs importants de la croissance mondiale. Ajoutons enfin les tensions géopolitiques, qui sont actuellement nombreuses. Leurs impacts restent pour le moment faible sur les marchés financiers, mais nous connaissons leur répercussion potentielle.


Au regard de ce contexte mouvant et des niveaux de valorisation actuels, la diversification et l'agilité resteront fort probablement deux préceptes majeurs que l'on soit investisseur et/ou gérant au cours des semaines à venir.

2 vues0 commentaire